L’entreprise suisse horlogère Audemars Piguet a toujours su se démarquer de la compétition en se tournant vers l’innovation tout en conservant le respect des traditions. Au fil du temps, ses montres de luxe sont devenues légendaires et les plus anciennes demeurent très recherchées. Ce qui en justifie le prix.

Une entreprise réputée pour son audace

La société horlogère suisse Audemars Piguet, dès sa fondation en 1875, prend une décision audacieuse lorsqu’elle décide de créer des montres uniques entièrement confectionnées à la main – dans le contexte du début de l’industrialisation. Tout en demeurant fidèle aux traditions du métier, elle ne cesse de faire progresser son savoir-faire en confectionnant des pièces plus fines, plus petites, tout en utilisant les ressources des nouvelles technologies pour les fonctionnalités et les complications. En 1892, son esprit pionnier l’amène à concevoir la toute première montre-bracelet, qui sera suivie (en 1921) par une montre de poche extra-fine (1.32mm), la plus mince du monde. En 1946, toujours pour repousser ses limites, apparaît la montre-bracelet à remontage manuel, de 1,64mm d’épaisseur. Au début des années ’70, sera créée une montre de 2,45mm d’épaisseur, avec mouvement automatique et rotor central en or puis un autre modèle semblable mais avec affichage de la date.

Au fil des ans, elle introduit des designs avant-gardistes et n’hésite pas à améliorer voire changer certains codes de l’industrie horlogère. Par exemple, lorsqu’elle choisit l’acier pour sa Royal Oak. Alors que les garde-temps de poche sont d’architecture classique, de forme ronde, fabriqués en or et de taille moyenne, la Royal Oak de 39 mm, une montre pour homme Audemars Piguet, avec son cadran atypique et sa structure d’acier, révolutionne la haute horlogerie. Pour travailler ce matériau et lui donner ses lettres de noblesse, cette manufacture horlogère doit investir dans de nouveaux équipements et se tourner vers des techniques innovantes. Ses montres sont portées par plusieurs célébrités du monde. Acheter une montre pour femme ou une montre homme Audemars Piguet, c’est rendre hommage aux spécialistes qui l’ont réalisée ainsi qu’à cette marque, synonyme d’audace, d’expérience et de recherche continue.

Des montres exceptionnelles qui valent bien leur prix

Si le prix des montres de cette marque de prestige est élevé, ce n’est pas seulement en raison de la qualité optimale de ses pièces et de son parcours d’innovations sur 125 ans. La conception et la fabrication d’une montre de prestige exige la participation de plusieurs spécialistes. Les maîtres horlogers qui arrivent à réaliser des mécanismes microscopiques de 600 à 1 000 pièces, à la main, sont plutôt rares. C’est pourquoi son atelier des grandes complications limite sa production à quelques nouvelles pièces par an. Les vis en or utilisées pour ses montres coûtent plus d’un million d’euros le kilo ; l’huile lubrifiante spéciale employée se vend à plusieurs milliers d’euros le litre ! La manufacture horlogère conçoit et produit ses propres calibres ; c’est un processus long et exigeant qui nécessite le savoir-faire de spécialistes chevronnés*. On peut être étonné d’apprendre que le développement d’un calibre de haut niveau peut atteindre quelques centaines de millions d’euros, ce qui ne peut qu’influencer le tarif d’une montre.

Avec ses 1 200 employés, on peut dire qu’il s’agit d’une petite entreprise ; ce qui explique que 40 000 montres seulement quittent les ateliers de production à chaque année – ce qui est beaucoup moins que chez d’autres marques (par exemple Rolex : entre 750 000 et 1 million de montres annuellement). Sans oublier que la grande partie de la production s’effectue à la main, ce qui demande beaucoup plus de temps. La finition raffinée des boîtiers, des aiguilles, des calibres et des index peut facilement prendre jusqu’à plusieurs semaines. D’ailleurs, la devise chez AP le résume bien : « La qualité plutôt que la quantité ».

* En Suisse, les artisans spécialisés – en particulier dans le domaine de la haute horlogerie – reçoivent des salaires plus élevés que dans bien d’autres pays. C’est donc un point de plus à prendre en compte dans le calcul du prix des montres.

Les innovations de la marque en matière de complications

Après avoir présenté la triple complication, la marque lance une autre exclusivité mondiale, en 1994 : une montre-bracelet équipée d’une grande sonnerie ; elle comporte la répétition des heures, des quarts et même une petite seconde à 6 heures. Trois ans plus tard, l’entreprise horlogère va plus loin avec la Jule Audemars, dotée d’une grande sonnerie munie de trois timbres et de trois marteaux plus un carillon sur bracelet. Lorsque la manufacture décide d’innover en utilisant du titane et de l’acier inoxydable ou encore de la fibre de carbone et de la céramique, il lui faut mettre en place un tout nouveau processus de fabrication.

Plus récemment, la collection Millenary 4101 a fait une entrée remarquée avec son ovale élégant et un calibre retourné pour dévoiler son côté face. Quant à la Royal Oak Concept Supersonnerie (baptisée RD#1 en 2015), elle vient révolutionner la structure de la boîte des répétitions minutes classique. Après s’être méritée l’Aiguille d’Or en 2019, la Société a reçu le Prix de la Montre iconique avec sa Royal Oak Jumbo Extra-Plat, au Grand Prix d’horlogerie de Genève.

La montre de luxe change de vocation

Aujourd’hui, une montre de grande marque constitue un accessoire vestimentaire très personnel ; la porter peut même affirmer un statut social privilégié. Pour plusieurs acheteurs, l’acquisition d’une montre AP est un investissement avisé. On ne la choisit plus seulement pour son esthétique, sa fiabilité et ses performances, mais aussi pour son histoire. Les montres Audemars Piguet plus anciennes et souvent légendaires sont toujours aussi prisées par les collectionneurs ; même si leur prix dépasse ceux des modèles plus récents.